Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 09:51

Comme on s’y attendait, la commission européenne de ce mardi 23 décembre, appelle la France à respecter ses engagements en matière des droits de l’Homme à Mayotte.


"La Commission européenne appelle au respect des droits de l'Homme partout où des violations sont identifiées", a déclaré son porte-parole.

Il doit en être ainsi, même si Mayotte, situé dans l'Océan indien, "ne fait pas partie de l'Union européenne, c'est un territoire français d'outre-mer et les hommes, les femmes et les enfants retenus dans ce centre ont droit à des conditions de vie décentes", a insisté le porte-parole.

Ceci fait suite à la vidéo publiée sur le site de libération, tournée dans le centre de rétention de Mayotte, ainsi qu’aux dénonciations d’organisations non gouvernementales comme la cimad et le Collectif Migrants d’outre-mer (Mom).

De son côté, le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue s’engage à procéder à « une analyse approfondie de la situation et à faire les recommandations qui s’imposent ».


Période des fêtes aidant, Bernard Kouchner et Rama Yade ont réussi à accorder leur violon sur ce sujet, en nous imposant un silence complice.

                                                         Darkaoui Allaoui

Partager cet article
Repost0

commentaires

laetitia par intérim 02/01/2009 12:00

Il m'apparait quand même un point très positif dans tout cela : il n'y a pas de diférence de traitement entre un prisonnier lambda en métropole et le même en territoire d'outre - mer.La France assure le même régime de non respect des chartes européennes ici et ailleurs. S'il fallait prouver la cohérence de nos dirigeants, c'est desormais chose faite.