Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 21:36

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU NOUVEAU MAIRE ABDOULHALIM  BACAR

 

                                               Avec certaines personnalités de la ville

 

Lieu: Foyer des jeunes, Espace CHABABI                      Date: Samedi 18/octobre 09 à 16H

 

Objet de la réunion: Prise de contact du Maire avec l intelligentsia d΄ Ouani

 

Apres avoir remercié  tous ceux et toutes celles qui ont répondu présents à la réunion, le Maire exposa l’objet de la réunion: il s’agit d’informer les participants  sur les 2 missions que lui a assignées le Gouverneur Moussa TOIYBOU, à savoir -1-s’occuper de l’éducation dans la ville, afin de donner aux autres régions le pas à suivre pour remonter la pente-2-veiller à la propreté de la ville, pour lui redonner un autre visage.

 

La procédure suivie pour que chacun des participants puisse exprimer sa vision des choses et sa pensée a consisté à laisser à chaque participant la parole, et un tour de table a donc suivi, après l’intervention du Maire;

 

Le présent procès verbal est donc un plaidoyer adressé au nouveau Maire pur lui permettre de connaitre les problèmes de la ville et ainsi lui faciliter la nouvelle tache qui lui incombe.

 

1-Mr le Maire, deux missions vous sont assignées :

 

La première concerne l’éducation de l’enfant de la ville de Ouani ; sur ce point, un comité de réflexion est à pied d’œuvre et a tenu plusieurs réunions de travail ; des recommandations ont été prises ; nous vous demandons de vous conformer à ces décisions  et de designer, parmi votre personnel, une personne chargée  de suivre de prés ce dossier ; vous serez ainsi informé à tout  moment de son évolution.

 

La deuxième  concerne la propreté de la ville ; sur ce point, beaucoup de propositions ont été faites, nous les résumons une à une pour que vous puissiez les mettre en chantier.

 

a-       il existe déjà une réflexion qui a été menée au temps de Jaffar, Ministre de l’intérieur de Mohamed Bacar, il s’agit du plan de développement de Ouani : toutes les solutions à nos problèmes ont été abordées, si vous voulez vous en inspirer ; demandez le rapport à Abderemene Soulaimane, du Ministre de l’agriculture.

b-       Quant au personnel, voulez vous travailler avec le conseil municipal existant ? si oui, les textes existent et ils peuvent être appliqués à la lettre.

c-       En ce qui concerne le personnel du bureau, garde-le  tel que, il sera d’un grand secours pour votre nouvelle mission, en raison de leur expérience ; toutefois, vous pouvez le redéployer en leur confiant des tâche bien précise, notamment, la sensibilisation de la population de la ville, ville qui doit, sur proposition d’un des participants, être divisée en quartiers, combien exactement? Tout dépend des objectifs que vous voulez atteindre dans le cadre de la sensibilisation.

d-       Sur ce point précis de la sensibilisation, sachez que les habitants de Ouani sont têtus, et ont un comportement bizarre, à  certains moments, et vous devez, dans vos réflexion, tenir compte de ce facteur ; c’est pour vous dire qu’il y aura des obstacles, des réticences, quant il s’agira de bien faire, nous disons de bien faire, cette population est ainsi faite, c’est sa mentalité et c’est sur ce point précis que vous devez faire preuve de pédagogie et de finesse.

e-       Sur les ordures, il s’agit de mettre fin à un comportement désagréable de la population de Ouani ; qui laisse son environnement se dégrader, et c’ est la raison pour laquelle , ce mot doit être pris dans son sens le plus large ; à titre des exemples, il s’agit des eaux  stagnantes, des eaux sales de lavage déversées dans les rues, des bouses de chèvres, des vaches et des moutons éparpillées, partout, dans la ville, sans oublier, les moutons ; les cabris et les chèvres laissés en vagabondage dans la ville et les carcasses des voitures, dans tous ses coins.

Une journée « ville propre » est proposée par tous les participants pour marquer les esprits.

f-        Pour remédier à tous ces maux, vous devez absolument recruter des éboueurs chargés de veiller à la propreté dans tous les coins de la ville, personnel qui doit être redéployé dans ces quartiers et payé , si vous voulez que votre mission réussisse, d’où l’obligation et la nécessité d’avoir un budget et une force ;

g-       Sur le budget, beaucoup de postes sont proposées pour avoir un budget conséquent, afin de pallier à toutes les dépenses qui vont naitre de ce vaste chantier  que vous voulez mettre en route. Une commission, désignée en fin de réunion, est mobilisée pour trouver les pistes adéquates pour la construction de ce budget.

h-       Quant à la force, des propositions ont été faites ; l’on peut montre une police municipale, à l’instar des autres mairies ou demander au Gouverneur de mettre à la disposition du Maire , la force de la Gendarmerie, toutes les fois que le Maire en aurait besoin, notamment dans la sécurisation des biens des cultivateurs et par traque des valeurs.

i-         Sur la sécurisation des biens des cultivateurs, un comité existe et travaille d’arrache pied pour limiter les vols et dégâts qui sont occasionnés dans les champs ; aux dires du responsable du comité, SAID NOURDINE, qui a participé à la réunion, c’est une très bonne chose qu’un maire soit installé dans la ville de Ouani ; il demande qu’il s’implique fortement dans ce vaste chantier pour donner courage aux cultivateurs. Une réunion de suivi doit être programmée0

j-         propos de l’approvisionnement de l’eau dans les foyers, un comité existe et le Maire doit chercher à s’enquérir des difficultés que connait ce comité de gestion pour trouver les solutions appropriées pour approvisionner la ville en eau potable suffisante.

k-       Une émission  télé doit être programmée pour informer la population des nouvelles dispositions prises, par les nouvelles autorités de la municipalité, en matière de gestion des ordures ménagères et de la propreté de la ville. Sachez que le projet  PCD s’st penché sur cette question, mais……..

l-         Quant à l’extraction du sable marin, une solution urgente doit être trouvée, car, sovez en sûr, à la prochaine saison de pluie, la mer va ravager tout le littoral de Ountsoha, voire des autres localités ; une proposition consisterait de consulter le gouvernement pour homologuer les prix du sable concassé et ainsi obliger les gens qui construisent à l’acheter, au lieu de chercher en vain à se procurer du sable marin. En attendant cette vous devez vite charger un de vos personnels pour s’occuper personnellement de cette question ; sinon il sera trop tard…

m-     En divers, il a été soulevé la question du déversement par la Société Coca de patsy de matière contenant de la soude sur la nappe phréatique qui alimente les sources d’ eau de Ouani , barakani et Nyatranga ; cette question est d’ une grande importance et doit, connaitre un suivi, puisque il a été entendu avec la Société coca que celle-ci allait déverser ces genres de matières dans d’ autres lieux , pour éviter la pollution de la nappe , en sodium. Un autre point en divers concerne la gestion du Stade, question cruciale, puisque une personne vient de construire dans les limites du stade ; cette question doit être réglée dans les délais les meilleurs pour éviter d’éventuels affrontements entre la jeunesse et la personne suscitée, sous le haut patronage du nouveau Maire.

n-       En divers personnel, il va falloir penser à abattre la Flamboyant « Msiro » de la place de Msirojou, car il constitue un danger public. Que Dieu nous protège, car s’il y a un cyclone cette saison 2009, sachez que toutes les maisons aux alentours vont tomber, et vous serez tenu pour responsable, pour n’avoir pas anticipé la résolution du danger.

   

Rédigé par Ali Ahmed, inspecteur Education.

Partager cet article
Repost0

commentaires

MOHAMED Abdallah 20/10/2011 21:04


Les comoriens ne sont pas soucieux de leur image aux yeux des étrangers .
L'image d'un pays se résume par la beauté du paysage ,l accueil ,l'hygiene et son économie .
Hors le comoriens ne se soucie guere de cela .
Par exemple ,on peut voir à la ville de Ouani,à ANJOUAN, de superbes plages et rivières insalubres,polluées par des sacs poubelles et détritus domestiques .
La population locale passe tous les jours au milieux de cela sans être choquée .
Cela fait partis de son paysage !
Pire encore ,ces citadins sont même acteur de cette pollution industrielle .
Autrefois ,on ne jetait dans les rivières que de déchets organiques .Mais aujourd'hui,dans une société de consommation sauvage ou aucune règle n'est établis ,on trouve des sacs plastiques sur les
rivières et plages .
On peut voire de même au port de MUTSAMUDU ou au milieu de ce que je vous ai énoncé ci-dessus ,on a la désagréable surprise d'observer du bétail se nourrir de sacs plastiques.
Et naturellement , les villageois consomment la viande sans se soucier des conséquences alimentaires .
Dans un pays ou le système de sante est vacant ,notre priorité doit être la prévention par l hygiène alimentaire.
En effet ,les villes doivent être propre ,l'eau accesible à tous .
l'île d ANJOUAN est l'une des plus riche en eau .
Pourtant sa population se meurrent de soif .
Quelque part sur cet île ,se trouve une multi-nationale (Coca cola )qui consomme gratuitement l eau du pays et polluant la nappe phreatique .
Cela ne choque personnes !!!!!